Comment se manifeste l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil se caractérise par des arrêts respiratoires de plus de 10 secondes, qui peuvent se produire plusieurs dizaines de fois par heure (plusieurs centaines par nuit), sans que le malade n’en ait conscience.

Les symptômes possibles

  • Pauses dans la respiration, constatées par le conjoint (marqueur caractéristique du SAS)
  • Ronflement : fréquent, mais pas suffisant pour diagnostiquer le SAS
  • Envie d’uriner la nuit
  • Maux de tête et de jambes, fatigue et bouche sèche au réveil malgré 7h de sommeil ou plus
  • Somnolence et endormissements dans la journée
  • Troubles de la mémoire et de la concentration
  • Troubles de l’humeur, irritabilité
  • Dépression
  • Sueurs nocturnes

 

Test : les facteurs favorisants

  • 1. Avez-vous plus de 50 ans ?
  • 2. Votre entourage a-t-il déjà observé des arrêts respiratoires pendant votre sommeil ?
  • 3. Avez-vous un ronflement sonore ?
  • 4. Avez-vous déjà été traité pour de l’hypertension (tension > 15) ?
  • 5. Avez-vous un Indice de Masse Corporelle (IMC) > 35 kg/m² ?
    #IMC CALCUL#
  • 6. Avez-vous un tour du cou de plus de 40 cm ?
  • 7. Fumez-vous ?
  • 8. Prenez-vous des somnifères, anti-dépresseurs ou relaxants musculaires ?
  • 9. Vous sentez-vous somnolent pendant la journée (au volant, devant la télévision, assis
  • après un repas, au cinéma…) ?
  • 10. Avez-vous connu des troubles de la sexualité ?

Si vous avez répondu oui à 3 de ces questions, nous vous encourageons à prendre RDV avec votre médecin traitant pour parler de l’apnée du sommeil.

Bon à savoir

Il existe une forte prévalence entre l’apnée du sommeil et l’hypertension : l’hypertension augmente la fréquence de l’apnée de sommeil, et l’apnée du sommeil contribue à aggraver l’hypertension. C’est un cercle vicieux à prendre au sérieux.

183 rue de Courcelles
75017 Paris

Mobile 06 15 43 05 62
Fixe 01 42 94 81 08
Lundi au vendredi
de 9h à 18h